Traitement du vaginisme avec le Botox à Paris par le dr Aknin

Vaginisme

Il peut être partiel, situationnel ou permanent, et ses symptômes se caractérisent par une incapacité d’avoir des rapports sexuels, d’une vie intime, toute pénétration étant douloureuse voire impossible même au cours d’un examen gynécologique.

 

Quelles est la cause d’un vaginisme ?

Selon les statistiques, 5 à 7% des femmes seraient atteintes de vaginisme. Ce syndrome concerne le plus souvent des jeunes femmes vierges, on parle de vaginisme primaire, dans le cas de patientes ayant déjà eu des rapports sexuels, on parlera de vaginisme secondaire.

La cause du vaginisme est souvent difficile à trouver, elle est majoritairement psychologique mais, peut aussi être la conséquence d’un facteur physiologique : blocage sur la sexualité et sur la pratique sexuelle (le plus souvent dû à l’éducation et/ou la religion), peur d’avoir un vagin trop petit, antécédent de violences sexuelles ou de rapports traumatisants, ou alors par suite d’une atrophie vaginale, d’une maladie sexuellement transmissible, d’une maladie inflammatoire, d’un cancer…

Différentes approches de traitement peuvent être proposées en fonction de chaque patiente et du degré de sévérité de son vaginisme : la psychothérapie, un suivi de sexologie, de la relaxation, des dilatateurs vaginaux.

En tant que gynécologue, spécialiste de médecine esthétique intime, je propose à mes patientes un traitement efficace, simple et rapide, l’injection de toxine botulique. Ce geste je le pratique dans mon cabinet médical. Les patientes peuvent reprendre immédiatement leurs activités quotidiennes, les effets se mettent en place en une semaine, et durent entre entre 6 à 8 mois.

 

L’action de la toxine botulique pour traiter le vaginisme

Le Botox® est un médicament injecté en intramusculaire, depuis plus de 30 ans, pour traiter les dysfonctionnements neuromusculaires. Son action myorelaxante permet de soulager des milliers de patients, enfants ou adultes, dans des domaines thérapeutiques tels que l’ophtalmologie, la neurologie, l’urologie. Son action est bien connue des femmes et des hommes en esthétique médicale, pour effacer les rides d’expression en mettant au repos les muscles qui en sont responsables.

Un traitement par injection de Botox® va être ainsi adapté pour affaiblir la tonicité des muscles péri-vaginaux, les relaxer et rendre possible ainsi une pénétration vaginale.

 

Le traitement du vaginisme par injection de toxine botulique

 

– La consultation

Avant tout traitement, je pratique un examen gynécologique pour poser ou non le diagnostic de vaginisme. Je questionne ma patiente pour connaitre sa vie sexuelle afin de mieux la comprendre, ainsi que son comportement et ses réactions dans sa vie intime.

Lors de l’examen gynécologique, je reste attentive aux réactions de ma patiente.  Se laisse t’elle examiner sans problème ce qui peut écarter le diagnostic de vaginisme et poser celui d’une dyspareunie source de douleurs lors des rapports. Ou au contraire a-t-elle une attitude de fuite et de repli sans me laisser l’examiner facilement ou pouvoir introduire un spéculum ?

Au cours de cette consultation, j’instaure un climat de confidentialité et de bienveillance, afin qu’elle puisse me poser toutes les questions même les plus intimes. Je prends le temps de lui expliquer le fonctionnement de la toxine botulique et le processus de traitement.

 

– L’injection de toxine botulique

Je réalise l’injection de Botox® dans mon cabinet de gynécologie.

La patiente est installée en en position gynécologique, j’injecte directement en 3 sites dans les muscles releveurs pubo-rectaux et bulbo-spongieux. Ce traitement est rapide réalisé sans anesthésie car peu douloureux, une seule séance suffit. Les suites sont indolores.

 

– Les résultats du traitement du vaginisme par injection de Botox®

Comme pour tout traitement par injection de toxine botulique, il faut attendre entre 5 à 15 jours pour que le résultat se mette en place. C’est à partir de là qu’il faut que la patiente envisage d’avoir un rapport sexuel, et ce au maximum dans les 3 à 4 mois post traitement, les muscles vaginaux sont relaxés et permettent ainsi une pénétration sans résistance ni douleur. Les rapports devront rester réguliers pour ne pas laisser les symptômes du vaginisme se réinstaller même après la dissipation des effets de la toxine.

 

Quel est le tarif d’une injection de toxine botulique pour traiter le vaginisme ?

À partir de 600€, lors de votre consultation je vous remets un devis précis et détaillé.

 

Mon avis de spécialiste de la gynécologie esthétique intime sur le traitement du vaginisme :

Un traitement par injection de toxine botulique est véritablement très efficace et fiable dans le traitement du vaginisme. Le Botox® est un médicament connu et reconnu en usage thérapeutique, avec un recul clinique depuis plus de 30 ans, pour son action myorelaxante.  La relaxation des muscles vaginaux, obtenue après une injection de Botox® va permettre à nos patientes d’obtenir un bénéfice fonctionnel et psychologique.

Une seule séance suffit pour un résultat définitif et libérateur. Le traitement lève l’angoisse et le blocage de la pénétration. Dès la reprise de rapports sexuels « normaux », mes patientes vont vivre une vie sexuelle apaisée et épanouie, ce qui laisse envisager une vie de couple et la possibilité de grossesse.

Médecine esthétique intime

Cet objectif est aujourd’hui possible sans chirurgie, grâce à l’ injection d’un acide hyaluronique formulé spécifiquement pour la sphère intime. La capacit...