Atrophie vulvaire post cancer à Paris par le dr Aknin

Atrophie vulvo-vaginale post cancer

La muqueuse vaginale contient une concentration élevée de collagène et de glycogène. La diminution des oestrogènes a un impact direct sur la qualité des tissus de la sphère génitale. La muqueuse s’amincit, se fragilise, perd en tonicité, volume, élasticité, et en lubrification, la flore microbienne s’appauvrit, les sécrétions diminuent.

Une sécheresse se met en place provoquant des irritations externes, brûlures, des troubles et infections urinaires fréquents, atrophie vaginale, douleurs lors des rapports, manque de lubrification, saignements… ces différents symptômes ayant un impact direct sur la vie sexuelle.

Cependant, la période de la ménopause n’est pas la seule responsable de cette sécheresse vulvo-vaginale. Elle concerne également les femmes qui ont eu un cancer du sein, de l’utérus, du col, des ovaires, du colon, soit environ 20% des femmes.

 

Quels sont les traitements de l’atrophie vulvo-vaginale chez des patients en post cancer ?

 

– Les patientes concernées ?

Les patientes ayant eu à lutter contre un cancer du sein, de l’utérus, du col, des ovaires, du colon, avec une ablation de ces organes, des traitements médicamenteux de la chimiothérapie, de la radiothérapie.  Ces traitements physiques et/ou médicamenteux ont pour objectif d’éliminer les cellules cancéreuses, mais vont également avoir des effets délétères sur les cellules saines avoisinantes. Les femmes jeunes vont souffrir d’une ménopause brutale, et les femmes plus matures vont voir leurs symptômes s’aggraver de manière drastique.

Les seuls traitements disponibles sont des traitements physiques, car une supplémentation hormonale est contre-indiquée, celle-ci pouvant stimuler les cellules et tissus normaux mais aussi les cellules cancéreuses.

 

– Les traitements possibles :

La médecine esthétique gynécologique offre aujourd’hui des possibilités de traitements pour soulager efficacement les symptômes de l’atrophie vaginale post cancer.

Les techniques et technologies actuelles sont adaptées efficacement au traitement de la sphère intime : injections d’acide hyaluronique, radiofréquence, lasers…

Après un examen gynécologique et hormonal, je vous proposerai des soins ciblés selon vos indications et besoins.

Injections d’acide hyaluronique : l’acide hyaluronique de par sa capacité d’hydratation et de comblement est le traitement de choix pour lutter contre la sécheresse vaginale et pour remodeler les tissus atrophiés comme celui des grandes lèvres.

Pour une réhydratation efficace, l’injection se fait à l’entrée du vagin de façon superficielle à l’aide d’aiguilles très fines, juste sous la muqueuse.

Pour remodeler les grandes lèvres, je fais le choix d’un acide hyaluronique plus épais pour les remodeler, leur redonner un aspect rempli et rajeuni.

Ces gestes d’injection nécessitent une réelle connaissance anatomique et fonctionnelle de la zone intime, ainsi que l’expertise d’un médecin gynécologue.  Je réalise ces injections dans mon cabinet sous anesthésie locale, soit à l’aiguille pour la réhydratation, soit à l’aide de canules pour le traitement des grandes lèvres.

® En savoir plus sur l’injection d’acide hyaluronique

 

Laser Mona Lisa Touch· : laser CO2 fractionné spécifiquement conçu pour traiter les troubles fonctionnels de la muqueuse vaginale.

Cette technologie laser crée des micro-puits en quadrillage sur la muqueuse vaginale. Cette action ablative, doublée de l’émission de chaleur générée par son passage, va conduire les cellules dermiques à réparer ces micro-trous en régénérant du tissu intime par néo-synthèse de collagène et d’élastine. Ce nouveau tissu vaginal sera plus épais, mieux hydraté et plus tonique, et ceci en quelques jours et sans douleur.

® En savoir plus sur le Laser Mona Lisa Touch·

 

Radiofréquence intime : développée en médecine esthétique pour raffermir et remettre en tension les tissus du visage et du corps, la radiofréquence est adaptée au traitement de l’hyper laxité du vagin. Des ondes électromagnétiques de très haute fréquence, émises à travers la peau, produisent de la chaleur en profondeur. L’échauffement induit entraine un processus de réparation tissulaire par activation des fibroblastes,  et donc une relance de la synthèse de collagène, une augmentation de la circulation sanguine, une amélioration de la qualité cutanée, un resserrement des tissus vaginaux.

Dès les premières séances, les bénéfices fonctionnels sur la tonicité, la lubrification vaginale, et l’amélioration du confort urinaire sont constatées.

 

– Injection de PR : Plasma riche en Plaquettes

Le Plasma recueilli grâce à une prise de sang qui va être centrifugé, va apporter des facteurs de croissance et de réjuvénation très concentrés, après injection locale. C’est une méthode sûre, le produit utilisé étant un constituant de votre propre organisme.

Le protocole est de 3 séances espacées de 1 mois.

 

Quels sont les tarifs des traitements de l’atrophie vaginale de la femme post cancer ?

  • Injection d’acide hyaluronique : à partir de 420€ (réhydratation à l’entrée du vagin) et à partir de 800€ (remodelage des grandes lèvres)
  • Laser Mona Lisa Touch® : à partir de 420€ la séance
  • Radiofréquence vaginale : à partir de 850€ la séance
  • PRP : à partir de 450€ la séance

 

Mon avis sur le traitement de l’atrophie vulvo-vaginale en médecine esthétique intime

Mon objectif principal dans la prise en charge de l’atrophie vaginale post cancer et post traitements qui lui sont liés, c’est d’agir vite pour obtenir les meilleurs résultats. En effet, plus vous attendez, plus il sera difficile d’atténuer les douleurs et inconforts de l’atrophie vulvo-vaginale.

Les techniques développées en médecine esthétique intime vont vous permettre d’oublier les symptômes désagréables qui vous font penser à la maladie, de restaurer une sexualité et une vie normale, pour récupérer l’estime de vous-même, oublier votre parcours douloureux et ainsi reprendre goût à la vie.

Médecine esthétique intime

Il peut être partiel, situationnel ou permanent, et ses symptômes se caractérisent par une incapacité d’avoir des rapports sexuels, d’une vie intime, toute p...
Cet objectif est aujourd’hui possible sans chirurgie, grâce à l’ injection d’un acide hyaluronique formulé spécifiquement pour la sphère intime. La capacit...